Traitement au laser GreenLight™ pour hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)

Le traitement au laser GreenLight™, parfois appelée la chirurgie de la prostate au laser vert, crée une nouvelle norme en matière de soins de l'adénome prostatique. Le laser GreenLight™ est un traitement qui combine l'efficacité d'une intervention chirurgicale classique, la « résection trans-urétrale de la prostate » (TURP), avec moins d'effets secondaires.

Le traitement GreenLight™ est adapté pour la plupart des patients qui souffrent d’une prostate hypertrophiée. Avec plus de 375 000 interventions effectuées à travers le monde, cette opération de la prostate au laser a amélioré considérablement le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) en éliminant les problèmes urinaires tels que l’envie d’uriner souvent sans autant d’effets secondaires que la chirurgie traditionnelle, la résection transurétrale de la prostate.

La plupart des patients peuvent rentrer chez eux quelques heures après l’intervention et peuvent reprendre des activités normales, non physiques, dans les jours qui suivent. Le chirurgie au laser vert représente une nette avancée au traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Comment fonctionne le GreenLight™?

Le traitement au laser GreenLight™ est une procédure exécutée avec une petite fibre qui est insérée dans l’urètre à travers un cystoscope. La fibre fournit une lumière laser de forte puissance. Le sang à l’intérieur du tissu de la prostate absorbe instantanément la lumière laser, chauffant le tissu et l’amenant à se désintégrer. Ce processus se poursuit jusqu’à ce que le canal conduisant l’urine soit libéré.

GreenLight™ a été acclamé pour sa précision à désintégrer les tissus sans causer de dommages sous-jacents aux structures permettant l’écoulement d’urine. L’état normal est vite rétabli et les symptômes urinaires sont rapidement soulagés chez la plupart des patients et ce, avec un minimum de perte de sang, d’hospitalisation et d’inconfort post-opératoire. La thérapie au laser GreenLight™ offre une alternative minimalement invasive à la chirurgie pour le traitement de l’HBP.

Si on les compare avec les complications rapportées pour d’autres procédures minimalement invasives, le traitement au laser GreenLight™ offre:

  • Meilleur taux de succès en une seule intervention
  • Moins de patients ont besoin de se faire réinsérer à nouveau un cathéter suite à la procédure
  • Moins de patients rentrent chez eux avec un cathéter
  • Moins d’effets secondaires d’ordre sexuel

La différence GreenLight™

La thérapie au laser GreenLight™ est de plus en plus préférée comme alternative à la résection transurétrale de la prostate (TURP), plusieurs études démontrant des résultats comparables avec moins d’effets secondaires et de complications.

GreenLight™ utilise la lumière laser pour extraire les tissus avec précision plutôt qu’ un couteau ou l’énergie thermique électrique. La traitement au laser minimise la perte de sang, il est donc approprié pour les patients qui prennent des médicaments pour éclaircir le sang tels que l’Aspirine™, le Coumadin™ ou le Plavix™.

Le GreenLight™, est-ce pour moi?

Choisir le bon traitement

Le besoin d’uriner souvent et les difficultés à uriner font partie des symptômes de l’hypertrophie de la prostate et deviennent vite incommodants. Aussi, lorsque les symptômes se mettent à interférer avec votre style de vie, il est temps de considérer les options de traitement d’autant plus si la médication ne fonctionne pas pour vous et que la chirurgie vous inquiète.

Afin de vous guider dans vos réflexions, vous trouverez ci-joint les caractéristiques du Greenlight™ vs la résection transurétrale de la prostate (RTUP, communément appelée par son acronyme anglais TURP) afin que vous puissiez déterminer du traitement qui convienne le mieux à vos besoins. Discutez des résultats attendus et des risques de chaque traitement avec votre médecin.

Traitement GreenLight™ RTUP
Soulagement rapide des symptômes X X
Risque très faible de dysfonctionnement sexuel X X
Amélioration substantielle du flot urinaire X  
Cathéter nécessaire pendant moins de 24 heures typiquement X  
Risque minime de transfusion sanguine X  
Procédure ambulatoire X  
Convient aux patients sous anticoagulants X  

Évaluation des risques liés au traitement au laser GreenLight™

Tout traitement chirurgical peut avoir des effets secondaires. La même chose est vraie pour le traitement au laser GreenLight™. Quoique les effets secondaires sont considérés beaucoup moins fréquents avec le traitement au laser GreenLight™ qu’avec la chirurgie traditionnelle, ce qui suit peut se produire après la procédure

  • Sang dans les urines (hématurie)
  • Crampes au niveau de la vessie
  • Urgence mictionnelle
  • Irritation des voies urinaires
  • Éjaculation rétrograde

Vous devez contacter votre médecin immédiatement dans les cas de complications suivants :

  • Grandes quantités de sang dans l’urine (plus d’une cuillerée à thé)
  • Sang de couleur rouge vif
  • Température supérieure à 37,7° C
  • Frissons ou grelottements

En outre, si un cathéter a été installé, contactez immédiatement votre médecin dans les cas suivants :

  • Flux d’urine faible ou inexistant vers le sac de drainage urinaire
  • Fuite du cathéter

Comprendre vos options vous aidera à faire le bon choix. Discutez-en avec votre urologue ou rencontrez nos urologues spécialisés directement à la clinique RocklandMD.

En quoi consiste le traitement au laser GreenLight™?

Une petite fibre est introduite dans l'urètre par le biais d'un cystoscope. La fibre dirige l'énergie du laser sur les tissus de la prostate hypertrophiée. L'écoulement normal de l'urine est rapidement restauré et les symptômes de troubles urinaires disparaissent chez la plupart des patients.

Où l'intervention a-t-elle lieu?

L'intervention peut être effectuée dans un service de chirurgie ambulatoire d'un hôpital ou dans un cabinet de chirurgien (selon les lois applicables dans chaque pays). En général, l'hospitalisation n'est pas nécessaire. Cependant, dans certains cas lorsqu'un patient vient de loin, qu'il souffre d'autres maladies et/ou qu'il est faible, une hospitalisation de 24 h peut être recommandée.

Me sera-t-il nécessaire de passer la nuit à l'hôpital?

La plupart des patients peuvent rentrer chez eux quelques heures après l'intervention. Pour des cas exceptionnels, le médecin peut demander demander au patient de passer la nuit à la clinique et de rentrer chez lui le lendemain matin, mais les rendez-vous sont donnés tôt dans la journée pour éviter que ce ne s'avère nécessaire.

Serai-je incommodé lors de la chirurgie au laser GreenLight™?

Votre médecin vous expliquera les conditions de l'anesthésie et il évoquera également les antidouleurs qui seront administrés durant l'intervention

Aurai-je besoin d'un cathéter?

De nombreux patients ne nécessitent pas de cathéter à la suite de l'intervention. S'il en faut un, il est généralement retiré en moins de 24 heures. Cependant, les patients dont la vessie fonctionne mal ou ceux pour lesquels une cathétérisation prolongée a été nécessaire en raison de troubles urinaires graves peuvent avoir besoin d'un cathéter pendant une plus longue période.

Serai-je incommodé après l'intervention?

La plupart des patients sont légèrement incommodés et souffrent de légères brûlures lors de la miction pendant environ une semaine. Cela peut être traité avec des médicaments antidouleurs et anti-inflammatoires.

Serai-je amené à souffrir de dysfonctionnement sexuel ou d'éjaculation rétrograde après l'intervention?

De nos jours, moins d'un pour cent des patients rencontrent des troubles sexuels. En revanche, 36 % des patients souffrent d'éjaculation rétrograde après le traitement.

Combien de temps dois-je attendre avant de constater des résultats?

De nombreux patients sont soulagés et observent une nette amélioration de l'écoulement urinaire en général dans les 24 heures qui suivent l'intervention.

Au bout de combien de temps pourrai-je reprendre mes activités normales?

La plupart des patients peuvent reprendre des activités normales dans les jours qui suivent l'intervention. Vous pouvez reprendre les activités plus physiques après deux semaines. Votre urologue détaillera votre cas particulier pendant la consultation.

Risques et complications du traitement au laser GreenLight™ :

Les interventions au laser ne sont pas recommandées pour tous. Vous devez en parler à votre médecin pour savoir quels sont les avantages et les risques encourus avant d'entamer un traitement, quel qu'il soit.

Tout traitement médical peut comporter des effets secondaires. Il en va de même pour le traitement au laser GreenLight™. Ci-dessous, vous trouverez les différents effets secondaires possibles à la suite du traitement GreenLight™ :

-Hématurie — Sang présent dans l'urine
-Spasme de la vessie ou envie pressante — Crampes dans la vessie ou besoin pressant d'uriner
-Infection urinaire — Miction fréquente, sensation de brûlure
-Éjaculation rétrograde

Vous devez contacter votre médecin immédiatement si :

-Vous constatez des quantités importantes de sang (une cuillère à soupe ou plus) dans votre urine
-Vous voyez du sang de couleur rouge vif
-Vous avez une température de plus de 38° C
-Vous avez des frissons et vous tremblez

Si vous avez un cathéter, contactez votre médecin imméditament si :

-Votre poche à urine ne se remplit pas d'urine
-Il y a des fuites autour du cathéter

Mon médecin m'a suggéré de subir une résection de la prostate (TURP). Puis-je tout de même opter pour le traitement au laser GreenLight™?

En général, les patients pouvant subir la TURP peuvent opter pour le traitement au laser GreenLight™ ; cependant, votre médecin et vous-même devez effectuer ce choix en fonction de votre état et des résultats désirés.

Devrais-je continuer à suivre mon traitement pour la prostate après l'intervention GreenLight™?

Votre médecin vous indiquera le moment approprié pour arrêter de prendre ces médicaments.

Comment puis-je savoir si je suis un bon candidat au traitement au laser GreenLight™?

Seul votre urologue peut déterminer si vous êtes candidat à l'intervention ou non, en fonction de vos antécédents médicaux et d'un examen physique, selon son jugement clinique.

À quoi puis-je m'attendre le jour de l'intervention?

Le jour de votre procédure, vous arriverez au centre de chirurgie RocklandMD. Vous devriez prévoir un accompagnateur pour votre retour à la maison puisqu'il s'agit d'une procédure ambulatoire. Sachant que chaque cas nécessite un traitement personnalisé, voici une description de la procédure habituelle :

Avant le traitement, votre médecin peut vous donner des médicaments pour vous aider à vous détendre pendant la procédure. Vous pouvez également recevoir des médicaments qui permettent d'éviter les infections.

Il est possible qu'on vous demande de vider votre vessie. Vous serez amené dans la salle d'opération où vous serez mis sous anesthésie partielle (rachianesthésie) ou générale. Le médecin insère ensuite un cystoscope dans l'urètre.

La fibre laser est introduite à travers le cystoscope et avancée dans l'urètre à l'endroit de la prostate. Le médecin opère ensuite le laser à l'endroit des tissus superflus de la prostate élargie jusqu'à ce que l'obstruction soit éliminée.

À la fin de la procédure, le médecin insère habituellement un cathéter temporaire pour drainer l'urine de la vessie. Ce cathéter est retiré avant le départ du patient, soit dans les quelques heures suivant le traitement.

Vous pouvez éprouver un léger malaise, comme une légère brûlure pendant la miction, et des traces de sang dans l'urine pendant une semaine ou deux. En outre, selon l'état de votre vessie, vous pouvez éprouver des envies fréquentes d'uriner. Au fur et à mesure que votre vessie s'adaptera à votre nouvel état, ces envies s'espaceront.

Suite au traitement au laser GreenLight™, vous aurez probablement une amélioration immédiate du débit et la disparition de symptômes, mais il est possible qu'à court terme vous expérimentiez une légère douleur pendant la miction, une envie subite et irrépressible d'uriner fréquente ou non. Du sang dans l'urine est moins fréquent, mais l'éjaculation rétrograde ou une diminution du volume de sperme est plus commune.

À quoi puis-je m'attendre après l'intervention?

Comme il s'agit d'une procédure ambulatoire, vous pourrez généralement rentrer à la maison quelques heures après le traitement. Vous devriez prévoir quelqu'un pour vous conduire à la maison après la procédure.

Si un cathéter a été placé dans votre vessie à la fin de la procédure, il sera généralement enlevé dans les 24 heures. Cependant, les patients dont la fonction vésicale est compromise ou en raison de graves symptômes urinaires, le cathéter peut être conservé en place pour une plus longue période de temps.

La plupart des patients ressentent un soulagement très rapide des symptômes et une amélioration spectaculaire de l'écoulement d'urine. Cela se produit généralement dans les 24 heures suivant l'intervention. Toutefois, les antécédents médicaux, l'état de santé et d'autres facteurs peuvent influencer la vitesse de récupération.

Vous pouvez éprouver un léger malaise, comme une légère brûlure pendant la miction ou de petites quantités de sang dans l'urine pendant une semaine ou deux. En outre, selon l'état de votre vessie, vous pouvez expérimenter une augmentation de la fréquence de miction et des envies urgentes d'uriner. Ces problèmes se résorberont au fur et à mesure que la vessie s'adaptera à l'enlèvement de l'obstruction dans l'urètre.

Des antibiotiques sont parfois donnés pour éviter l'infection. Pour les malaises post-opératoires, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont souvent prescrits.

En règle générale, vous pouvez reprendre vos activités normales 2 à 3 jours après l'intervention, à part tout ce qui a trait aux activités sexuelles pour lesquelles il est prescrit d'attendre 2 semaines.
Les activités qui peuvent causer du sang dans l'urine, comme un exercice intense (y compris les charges lourdes, le vélo ou la course sur un tapis roulant) ou un travail sur de l'équipement vibrant (assis sur les tondeuses à gazon ou des tracteurs de neige), doivent également être évitées pendant au moins 2 semaines.

Des épisodes légers de sang dans l'urine sont possibles 1 à 2 semaines après l'intervention, ce pour quoi des anti-inflammatoires peuvent être prescrits.